Coucou les amis...La vie est belle?

Nous ça va. On vient de passer un dernier week-end avec nos trois nains. On clôture, une bonne fois pour toute, les grandes vacances et aujourd'hui, c'est fait, on est dedans.

C'était chouette ces deux journées à nous 5. Nous avons traversé la frontière et sommes allés faire un safari aux Pays-Bas.Pourquoi se taper le Kenya? Je ne comprends pas.

Après cette belle journée dans la jungle, la savane et la forêt ( tout ça en un jour, oui je sais ), nous avons été rejoindre notre campement non loin de là. Nous dormions, pour la première fois pour les nains, dans une tente. Oui les amis, une tente. Presque à la belle étoile. Juste le strict nécessaire : lave-vaisselle, frigo, gazinière, micro-onde, matelas à mémoire de formes. L'aventure quoi.

C'était chouette. On a passé la soirée à jouer, rire, se faire peur.

Le lendemain, on a continué la fête dans une plaine de jeux de compétition. C'était sympa. Les nains ont appréciés. Pimentdoux et moi, ça commençait un chouia à nous gonfler mais bon, on est gentisl alors on l'a pas dit ( avant 14h ).

Vers 14h30, on a repris le chemin du retour. Nous avons dû retourner au campement rechercher les lunettes que Soeur de front avait, ÉVIDEMMENT, oublié.

Comme on est gentils, on a gardé le sourire mais seulement de façade. A l'intérieur ça bouillonnait ferme. Quelle conne cette nièce.

Après une heure de route, ce fut au tour du frangin d'en remettre une couche. Le rejeton pour se rendre intéressant, se mit à pisser le sang par le nez. Un véritable robinet. Tout cela, filmé par sa charmante soeur. C'est beau l'amour fraternel.

Comme on est très gentils, on s'est arrêté à une station d'essence et on a nettoyé ce carnage et foutu une claque à l'autre psychopathe qui pour couronner le tout avait entraîné ma progéniture dans son délire.

Bref, nous avons repris la route les nerfs en pelote et le sourire moins prononcé.

Malgré ça, on les aimes fort ces petites choses-là.

Aujourd'hui, le petit train train quotidien a repointé le bout de son nez. C'est une image, tout le monde le sais. Le train train quotidien n'a pas de nez.

Mentosframboise a un emploi du temps chargé. Trois fois piano par semaine, une fois la natation et nouveauté, les samedis après-midi elle commence les mouvements de jeunesse.

Je songe à écrire un guide " Comment se débarrasser de ses enfants  sans en avoir l'air ".

 

 

Ça pourrait marcher, non?

Moi, le grand jour approche. Jeudi, on m'enlève mon tas de cailloux.

Même pas peur (hum hum ).

A bientôt.

J'espère.