Dimanche passé, nous allions voter pour les élections communales.Depuis plusieurs semaines, nos rues sont devenues un véritable spectacle ( burlesque? ). Des têtes connues et moins connues abordant un sourire confiant avec un slogan pertinent ( ou pas ).

Ce qui m'a le plus frappé cette année, c'est le nombre important de personnes qui se sont présentées promettant d'ENFIN gérer et régler tous les problèmes de notre ville. Des personnes sans aucune formation politique, sociale ou économique. Beaucoup sans aucune formation tout court. C'est interpellant, non?

Je ne dis pas que les politiciens "confirmés" font toujours du bon boulot mais delà à placarder nos rues de photos de l'épicier du coin ou de l'étudiant à peine sorti de l'adolescence en nous affirmant qu'EUX  vont répondre aux attentes du peuple, j'ai un sérieux doute.

Cela, tout parti confondu.

Bref, je n'ai jamais eu autant de mal à choisir pour qui voter.

Seul point positif, tout ce cinéma a passionné Mentosframboise et a ouvert le débat sur l'importance d'avoir des idéaux et de les affirmer.

Sinon.

A propos de Mentosframboise, elle se montre très gentille pour le moment. Sa campagne électorale à elle? L'approche de Saint-Nicolas?

Bref, on passe de bons moments ensemble et ça s'est cool...

Sinon.

Mon pauvre Pimentdoux va probablement devoir renoncer à sa carrière de footballeur naissante. Le gaillard pourtant extrêmement motivé ( rappelez-vous le stepper de fin de journée ) est tombé dans une équipe beaucoup moins enthousiaste à se lever le dimanche matin pour courir derrière un ballon. Du coup, après trois dimanches à revenir frustré et sec comme un bâton de berger faute de ne pas avoir suer derrière la baballe, l'entraîneur a jeté l'éponge ( et le sifflet ).

Sinon.

Pour continuer dans le négatif.

Je suis allée au théâtre voir une pièce et j'ai pas aimé. C'était moralisateur, comme ça l'est de plus en plus, je trouve.

J'avais qu'à ne pas y aller. Personne ne m'a forcé en même temps.

J'ai regardé un film qui m'a vraiment dérangé : " 120 battements de coeur ". Film primé, ovationné. J'ai trouvé ça gênant ( pas dans le bon sens ), provoquant ( toujours pas dans le bon sens ). Les homosexuels seraient-ils tous des dégénères du cul? Moi, personnellement, c'est ce que j'ai ressenti. Même sentiment lorsque je les vois défiler une plume dans le cul dans les rues lors de la gay pride. Est-ce la meilleure façon de mettre fin aux préjugés? Je me questionne...

Sinon.

Sinon. Un peu de positif ( pas séro ) ( hi hih hahahaha ).

Il y a eu de jolis moments caloriques( forcément ). Un petit-déjeuner gargantuesque comme j'aime en bonne compagnie, un chouette petit resto avec Papougoogle, un autre chouette resto avec les collègues, un petit apéro surprise avec Mamounette et chef Hubert et une jolie balade en vélo pour la canaille et à pattes pour les autres. Tout cela sous un soleil radieux.

Elle est pas belle la vie?